Actualités

Cette section vous permet de rester informé de toutes nos nouveautés, de nos projets les plus innovants et des progrès technologiques de l’entreprise.

Le purificateur d’air eco3 de Hispacold montre une efficacité supérieure à 99,7 % pour l’élimination du SARS-CoV-2 30/11/2020

Le purificateur d’air eco3 de Hispacold montre une efficacité supérieure à 99,7 % pour l’élimination du SARS-CoV-2

Les essais réalisés par le Service de défense biologique du Département des systèmes de défense NBQ de l’Institut national de technique aérospatiale (INTA), sous l’autorité du Ministère de la défense du gouvernement espagnol, ont démontré que le purificateur d’air eco3 atteint une efficacité de 99,7 % pour l’élimination du virus.

En octobre dernier, sur le Campus de La Marañosa, centre technologique de l’INTA et siège de la sous-direction générale des systèmes terrestres, le purificateur d’air eco3 de Hispacold a été soumis à une série d’essais sous un contrôle de sécurité strict et selon un protocole d’essais très exigeant.

L’objectif de ces essais était d’évaluer la diminution de la charge virale du virus bactérien MS2 dans un aérosol, traité par des systèmes basés sur l’ionisation par plasma froid.

Les essais ont été réalisés dans un autocar de 15 mètres de longueur, équipé de deux purificateurs d’air eco3.

Pour la réalisation des essais avec le SARS-CoV-2 (classé dans le groupe de risque 3), la législation en vigueur sur la « protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à des agents biologiques au cours du travail » exige que l’installation où sont réalisés les essais soit dotée de niveaux de biosécurité supérieurs à 3 qui obligent, entre autres, que l’essai soit réalisé dans une atmosphère en dépression. L’incapacité à obtenir ce type d’atmosphères à l’intérieur d’un autocar a rendu impossible la réalisation de l’essai avec le SARS-CoV-2. Le virus MS2 a donc été sélectionné pour ces essais : il est dix fois plus résistant que le SARS-CoV-2, puisque 64 mJ/m³ sont nécessaires pour son inactivation, comparés à 6,7 mJ/m³ pour rendre inactif le virus responsable de la Covid-19. L’efficacité obtenue avec le SARS-CoV-2 est donc bien supérieure à celle du MS2.

Les résultats des essais ont conclu que les systèmes de traitement de l’air installés dans le système de climatisation de l’autocar (purificateurs d’air eco3), testés de manière indépendante, sont efficaces à 99,7 % pour diminuer la charge virale du virus MS2 dans l’air dans les conditions testées.


Comment fonctionne eco3 ?

Pendant que les systèmes de HVAC fonctionnent, le purificateur d’air eco3 émet des ions dans le courant d’air, permettant de produire un environnement exempt de virus, dont le SARS-CoV-2, microorganismes, bactéries, germes, allergènes et particules de poussière.

En outre, au cours du processus de génération des ions, de l’ozone en très faible concentration (<0,05 ppm), inoffensive pour les passagers, est produite et permet d’éliminer les mauvaises odeurs et d’augmenter la concentration d’oxygène dans l’habitacle, réduisant ainsi la sensation de fatigue des passagers et du conducteur.

Le purificateur d’air eco3 est situé dans le retour de l’équipement de climatisation, où se font le nettoyage et la désinfection de l’air intérieur. Les ventilateurs de cet équipement sont chargés de distribuer l’air traité à l’intérieur du véhicule.

Renouvellement de l’air intérieur

Le renouvellement constant de l’air intérieur du véhicule est un autre élément essentiel pour la protection de la santé des passagers et du conducteur. Les systèmes de climatisation Hispacold sont conçus pour fonctionner avec un mélange d’air intérieur et d’air extérieur renouvelé, qui, avant d’être traité de manière thermique et introduit dans le compartiment passagers, passe par une section de filtration où une grande partie des particules nocives est éliminée, améliorant ainsi la qualité de l’air intérieur.

Les bioaérosols (particules en suspension dans l’air, d’origine biologique ou avec une activité biologique, qui peuvent avoir un effet sur les êtres vivants à travers de processus infectieux, allergiques, toxiques et irritants) sont la principale voie de transmission des maladies infectieuses. Pour cela, la qualité de l’air intérieur obtenue par le biais de la ventilation et l’étape de filtration est une des clés pour éviter la transmission de pathogènes entre les passagers.

Le niveau d’occupation a une influence sur la qualité de l’air intérieur. L’alimentation en air extérieur recommandée par la norme oscille entre 2,5 et 4 l/s par personne. Par conséquent, au minimum entre 10 et 16 renouvellements d’air complets doivent être assurés chaque heure à l’intérieur du véhicule. Cela suppose que la durée de renouvellement complet de l’air à l’intérieur du véhicule doit être comprise entre 4 et 6 minutes.

Les équipements de climatisation de Hispacold garantissent à tout moment une alimentation en air extérieur comprise entre 800 et 1 000 m³/h. Ainsi, le renouvellement de l’air intérieur peut être effectué toutes les 3 ou 4 minutes, dépassant les exigences de la norme, à condition que le système de climatisation dispose de 0 à 100 % d’air extérieur renouvelé.

Efficacité prouvée par SGS et l’Université de Séville contre les bactéries et les champignons

Le purificateur d’air eco3 a prouvé son efficacité dans les véhicules où il a été installé. Elle a également été testée par SGS, le leader mondial de l’inspection, de la vérification, des essais et de la certification.

Conformément à la norme UNE 100012:2005, les dénombrements de moins de 800 UFC/m³ de flore aérobie mésophile totale sont considérés comme des valeurs maximales recommandées dans l’air intérieur. Au-dessus de cette valeur, il est recommandé de prendre des mesures correctives.

Le Département de chimie analytique de la Faculté de chimie de l’Université de Séville a réalisé des essais du purificateur d’air eco3 dans des autobus et autocars. Les cultures bactériennes et de champignons prises dans les véhicules avec et sans purificateur d’air ont été soumises à des essais en laboratoire. Les résultats ont révélé que le nombre total d’unités formées de colonies de bactéries (UFC/m³) a été réduit de 93 % pour les échantillons obtenus dans les véhicules équipés du purificateur d’air eco3.